Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Strictly trip hop

Strictly trip hop

L'Âge d'or du trip hop 94/99


Massive Attack - Protection (1994)

Publié par Strictly-trip-hop sur 14 Juillet 2011, 14:12pm

Catégories : #Bristol Sound

a3187

 

Tracklist

 1. Protection

 2. Karmacoma

 3. Three

4. Weather Storm

5. Spying Class

6. Better Things

7. Eurochild

8. Sly

9. Heat Miser

10. Light My Fire (Live)

 

Protection est le deuxième album du groupe anglais Massive Attack , sorti le 26 septembre 1994


La bande des trois du sound-system de Bristol signe un second album qui creuse le sillon loin des sentiers labourés par l'initiatique "Blue Lines". Moins de riddims en prise directe avec le dub, plus de bandes originales branchées sur les sixties, toujours autant de soul et de bleus à l'âme, encore des voix taillées pour ces ambiances tout en fausse nonchalance. Tracey Thorn, l'égérie d'Everything But The Girl, Nicolette, la diva à l'anglaise, et Horace Andy, le pépère pas tranquille du reggae roots, jouent avec les mots pendant que Mushroom, Daddy G et 3D jonglent avec les samples. Résultat : un retour en force aussi inattendu qu'attendu. Jacques Denis

 

Lien pour l'album : http://www.mediafire.com/?y2bbnxz0bdm


Massive+Attack


Chronique

 

Après 3 ans d'absence, et une secousse du monde musical, Massive Attack récidive avec ce très attendu Protection. A l'écoute, on s'aperçoit très vite qu'il ne s'agit en aucun cas d'une relecture du génial Blue Lines, en témoigne les nombreux changements, en partie dûs à l'arrivée de Nellee Hooper à la production. Les moyens technologiques disponibles sont conséquents, et le son est nettement plus sophistiqué. Autre nouveauté, les voix de Tracey Thorn (la chanteuse d'Everything But The Girl) et Nicolette viennent remplacer celle de Shara Nelson, aux côtés du prince du reggae Horace Andy.

Pour ce Protection, Massive persiste dans sa vision dépouillée de la musique : une rythmique hip hop ou dub épurée, quelques samples bien choisis et éventuellement des synthés discrets, constituent l'ossature de l'album. Servis par une production irréprochable, peut être trop parfois, chaque morceau est direct, transmet une émotion avec simplicité, comme sur Three ou Spying Glass. Peut-être est ce pour cette raison que l'on découvre des instrumentaux, nouveauté pour le groupe. Mais les morceaux chantés restent très présents, et se fondent à merveille dans l'univers clair obscur du trio de Bristol.

Cette deuxième performance confirme ainsi toutes les qualités accordées à ce groupe. Le seul point d'ombre est selon moi la reprise live du Light My Fire des Doors, vaguement improvisée et franchement inutile qui clôt l'album. Cette objection mis à part, ce disque est excellent, sans être aussi révolutionnaire que Blue Lines.

Florian

 mi massiveattack

Music Video

 



Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents