Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Strictly trip hop

Strictly trip hop

L'Âge d'or du trip hop 94/99


Funki Porcini - Hed Phone Sex (1995)

Publié par Strictly-trip-hop sur 17 Juillet 2011, 23:45pm

Catégories : #Ninja Tune

41QW21ESKML. SL500 AA300

 

Tracklist

 

1. A Word of Vice 

2. B. Monkey 

3. Dubble 

4. King Ashabanapal Pt. 1 

5. The Deep 

6. King Ashabanapal Pt. 2 

7. Michaels Little Friend 

8. White Slave 

9. Poseathon 

10. Wicked, Cruel, Nasty & Bad 

11. Pork Albumen 

12. The Softest Thing In The World (Motorway Accident) 

13. Something Wonderful 

14. Tiny Kangeroo Dolphin (from Hell) 

15. Long Road

 

Hed Phone Sex est le premier album de Funki Porcini, sorti en 1995

 

Funki+Porcini

 

Chronique

 

En 1994, James Braddell, alias Funki Porcini, signe chez un label qui n’en est alors qu’à ses débuts : le désormais prestigieux Ninja Tune. Après avoir passé dix ans en Italie à composer des musiques pour le cinéma et la télévision, il décide de se lancer dans un projet musical plus personnel. Il revient dans son Angleterre natale et s’immerge dans son studio, sobrement surnommé "The Uterus Goldmine". C’est là qu’il prépare son premier album Hed Phone Sex.


Hed Phone Sex est un album clé qui présage complètement l’univers atmosphérique et jazzy de Funki Porcini. On n’a pas affaire à un simple coup d’essai mais à un réel coup d’éclat de la part d’un musicien chevronné. Il s’accompagne d’une vingtaine d’acolytes, "The Perv Beat Musicians", qui tous mettent la main à la pâte Porcini, ajoutant leurs beats, leurs synthés planants, ainsi que les voix typées série B qui parsèment l'album. 


Hormis peut être le "tube" Dubble, l’album tout entier garde une grande cohérence, empruntant ses influences à une palette de genres musicaux différents. Le jazz bien entendu, disséminé par touches de saxophone, un esprit bien funk(i), des basses dub, et de lentes et lourdes percus hip hop, menant parfois à des envolées drum and bass (voir les très bons King Ashabanapal Pt. 1 & 2). Le tout donne une ambiance abstract hip hop glauque et jazzy, maintes fois copiée mais rarement égalée. Si cet album a certainement été pensé comme la bande originale d’un film d’horreur à tendance porno, la mixture finale se déguste parfaitement lors d’après-midis lascifs ou de dimanches pluvieux, qu’on soit seul ou accompagné. Un album culte, du sexe, de la drogue, et de l'abstract hip-hop.

 Fluck

Funki+Porcini (1)

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents