Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Strictly trip hop

Strictly trip hop

L'Âge d'or du trip hop 94/99


DJ Cam - Underground Vibes (1994)

Publié par Strictly-trip-hop sur 14 Juillet 2011, 16:10pm

Catégories : #French touch

225

 

Tracklist

 1. Intro

 2. Gansta Shit

 3. Mad Blunted Jazz

 4. Suckers Never Play That

 5. Sang Lien Featuring Ben

 6. Underground Vibes

 7. Romantic Love

 8. The Return Of The Jedi

 9. Other Aspect

 10. Dieu Reconnaitra Les Siens

 11. Free Your Turntable And Your Scratch Will Follow

 12. Dieu Reconnaitra Les Siens Minus 8 Remix

 

Sorti en 1994 sur son propre label, le premier opus de Laurent Daumail aka DJ Cam vient apporter une réponse française aux manipulations hip-hop opérées alors à travers le monde et dont le label Mo'Wax (Shadow, Krush, UNKLE...) se fait par exemple l'écho. Recouvrant des réalités très diverses, le terme de trip-hop commence çà et là à faire son apparition... sans satisfaire quiconque. Dans le cas présent, on lui préférera celui d'abstract hip-hop, soit la mise en valeur de climats et de textures dont l'enrichissement et la dynamique remplacent le pouvoir des mots. Dans cette mouvance chacun possède une identité propre, certains s'avèrent d'émérites turntablists qui font s'entrechoquer les sons, DJ Cam possède lui un style très coulé puisant son inspiration dans le jazz, passion héritée de son père. Dans son tube à essai, Cam incorpore la langueur et la mélancolie de ce genre musical, plaque des samples bien sentis, des scratches et renforce le tout avec des beats variés et changeants. Plus que n'importe lequel de ses travaux futurs, Underground Vibes possède une unité mélodique forte qui fait de ce disque un tout, léger et parfaitement homogène, dont la monotonie est absente. Fabrice Privé

 

Lien pour l'album : http://www.mediafire.com/?p84j5p01rui6606

 

DJ Cam Cro

 

Chronique

 

 

C'est à une époque où le trip-hop se limitait aux contours de Bristol et du label Mo'Wax que Laurent Daumail, alias Dj Cam, a commencé à sérieusement affuter ses platines. 

Avec comme seuls bagages une passion invétérée pour Public Enemy et pour les disques jazz de son père, c'est dès son adolescence que Dj Cam organise des soirées black music dans différents coins de la capitale. Et c'est en 1993 qu'il largue sa première missive, le maxi Dieu Reconnaîtra Les Siens, largement en avance sur son temps.

Premier album de Dj Cam, Underground Vibes possède cette fraîcheur typique, ce son caractéristique du trip-hop atmosphérique du milieu des années 90. Mais c'est sur son tempo bien particulier que Dj Cam diffère de ses confrères: lent, posé, régulier, le rythme transporte l'auditeur dans un univers réconfortant et langoureux. La fusion entre hip-hop et jazz est délicate et totalement maîtrisée par son auteur, respectueux du moindre sample utilisé. Quelques doux scratches placés stratégiquement rendent le climat des plus léthargiques.

Bande-son idéale pour se reposer, les morceaux Gangsta Shit et Mad Blunted Jazz sont de petites perles teintées de vibraphone et qui n'ont pas pris une ride au fil des ans. Admirateur et ami de Dj Krush, le français s'essaie à sa manière au minimalisme, plaçant savamment quelques touches de piano et quelques nappes de violon sur des beats enfumés et nocturnes. Laurent Daumail sait aussi se montrer plus sec, comme sur le percutant hip-hop de Return Of The Jedi, qui réveille en sursaut nos tympans précédemment bercés par le pluvieux et mélancolique Romantic Love. Le spoken word de la sensuelle Ben sur Sang Lien parachève l'ambiance résolument douce et féminine de l'ouvrage. Doté d'une parfaite homogénéité suffisamment rare pour être signalée, le disque développe sur toute sa longueur d'amoureuses et séduisantes textures naturelles, puis se termine sur un remix de Minus 8 peu intéressant.

Simple et sans grands artifices, Underground Vibes est seulement un album de passionné, fabriqué avec beaucoup de sincérité et d'humilité. Sans être totalement indispensable, ce disque extrêmement attachant recèle néanmoins de nombreuses qualités et ne semble pas vouloir vieillir. A coup sûr le meilleur album de Dj Cam.

Amrith

DJ+Cam

 

Music Video

 

Dieu reconnaitra les siens

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents