Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Strictly trip hop

Strictly trip hop

L'Âge d'or du trip hop 94/99


Death in Vegas - Dead Elvis (1997)

Publié par Strictly-trip-hop sur 10 Juin 2012, 00:16am

Catégories : #UK Trip hop

412Q8G5HGHL._SL500_AA300_.jpg

 

Death Elvis est le premier album du groupe Death in Vegas

 

Tracklist

1. All That Glitters

2. Opium Shuffle

3. GBH

4. Twist And Crawl

5. Dirt

6. Rocco

7. Rekkit

8. I Spy

9. Amber

10. Rematerialised

11. 68 Balcony

12. Sly

 

Lien pour l'album : http://www.filestube.com/b405c67c1818f9be03ea/go.html

 

600full-death-in-vegas.jpg

 

 

Chronique

 

Ayant découvert cet album sur le tard, je ne peux me rappeler de son impact direct sur le trop petit monde de la musique électronique. Ce qui est assez dommage, car Dead Elvis a de quoi diviser les avis d'ordinaire les plus similaires et ce en vertu de son haut degré de métissage. D'abord musical. Vous me direz que c'est encore l'objet principal de toute chronique et vous avez presque raison.
Pour faire court, l'album est une sorte de voyage entre le downtempo et le rock, après un petit détour reggae/dub toujours dominé par cette approche free jazz décidément très en vogue à cette époque. Dans l'ensemble, le disque est fort agréable. Lisse et péchu à la fois, sombre et entraînant, il devient une référence pour recevoir vos amis comme vos amies au coin du feu ou encore lire votre livre favori si vous n'avez pas d'ami. Les ambiances se chevauchent avec beaucoup de maîtrise, ce qui évite tout risque d'ennui. La première polémique repose cependant sur cette même diversité. Si on peut apprécier l'ouverture d'esprit du groupe, la cohérence de l'album souffre quelque peu. Ce qui n'est pas forcément négatif. Mais peine à unifier le son des artistes. J'en viens à ma principale critique : on retrouve des influences presque trop marquées tout au long du disque. Ainsi All That Glitters fait quand même penser au tiers de la moitié des chansons de l'excellent Smoker's Delight de Nightmares on Wax, les passages reggae nous amènent Lee Scratch Perry sur un plateau d'argent et l'ombre des premiers maxis de Air plâne quand même un peu.
Cependant, comment nier le fait que ce disque a énormément été plagié par la suite ? Dirt nous fait ainsi drôlement penser à Ya Mama de Fatboy Slim, sorti trois ans plus tard. Et que dire de l'omniprésence des synthé... Enfin, l'ambiance de Amber ou de Sly semble également avoir été transposée sur certains morceaux du dernier Boards of Canada... Et peut même rappeler les traits principaux de certaines productions émanant des petits génies d'Anticon. Alors, copieurs ou innovateurs ? Je pencherai plutôt pour la seconde tendance, d'autant plus que l'album reste dans son ensemble très frais et ce même à l'heure actuelle. En définitive, n'hésitez pas à vous le procurer si vous aimez les artistes cités plus haut. Ou la musique de qualité. Ou si vous croyez que le King est encore vivant...
David Lamon
Death-in-Vegas-006.jpg
 

Commenter cet article

buckyballs 01/10/2014 11:44

This is truly amazing. The album is a voyage between down tempo and rock after a free jazz approach and that is very popular at that time. All together we can say that it is very nice as it is smooth and lovely at the same time

Ao 10/06/2012 06:30


Je réécoutais justement cet album l'autre jour, et j'aime toujours autant. C'est vrai que les très variées et différentes inspirations de cet album peuvent faire lever un sourcil
d'incompréhension, mais étrangement on accroche quand même, et on attend de savoir quel virage on va prendre à la piste suivante. Bref, j'aime toujours autant ! D'ailleurs, je vais aller les voir
au festival Beauregard cet été, j'ai hâte !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents