Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Strictly trip hop

Strictly trip hop

L'Âge d'or du trip hop 94/99


Amon Tobin - Bricolage (1997)

Publié par Strictly-trip-hop sur 8 Décembre 2011, 23:36pm

Catégories : #Ninja Tune

amon-tobin-bricolage.jpg

 

Tracklist

1. Stoney Street

2. Easy Muffin

3. Yasawas

4. Creatures

5. Chomp Samba

6. New York Editor

7. Defocus

8. The Nasty

9. Bitter & Twisted

10. Wires & Snakes

11. One Day In My Garden

12. Dream Sequence

13. One Small Step

14. Mission

 

Bricolage est le deuxième album de Amon Tobin sortie en 1997 sur le label Ninja Tune

 

Lien pour l'album : http://www.mediafire.com/?kt1nzl2tv1g

 

amontobin.gif

 

Chronique


Cet album est une date dans la sphère electro-jazz et dans l'histoire de la musique tout court. Plus fort: il aurait même susciter des vocations chez certains jazzmen en quête de nouveaux sons, leur faisant découvrir que l'electro c'était aussi une forme de jazz, un jazz abstrait, répétitif, mais du jazz quand même. 
Ce n'est que le deuxième essai d'Amon Tobin (le premier album sous le pseudo de Cujo sera réédité quelques années plus tard chez Ninja Tune), et le son est déjà très maitrisé et surtout d'une extrême originalité pour l'époque. De la dark-jungle ? De la nu-bossa ? But "is this thing called jazz ???" pour paraphraser un des samples du disque. 
Ce qui est sûr c'est qu'ici, nous n'avons très peu de sons electro à proprement parler, l'atmosphère de l'album étant même bizarrement acoustique. Ne cherchez pas, Amon Tobin, est bien tout seul aux manettes, tout réside dans le choix des samples et de son utilisation. Ici, pas de vrais musiciens en 'guests', mais d'étranges bassistes bloqués en mode 'repeat', des pianistes figés sur le même accord, des batteurs convulsifs, tous réunis, comme par magie, par le docteur Tobin grâce à un savant "Bricolage"... En fait , de l'électro, Amon Tobin n'en a gardé que l'essence: les sons se répètent, se superposent, se diluent, pour mieux hypnotiser son auditoire et créer de véritables ambiances, souvent cinématographiques. Que nous évoquent les titres de ce disque ? "Stoney Street", c'est chic et simplement délicieux; "Easy Muffin", c'est chouette de marcher dans une ville la nuit; "The Nasty", tiens prends cette basse dans ta face; "Creatures", une attaque de brésiliens en furie; "One day in my Garden", quand le rêve américain des 50's se transforme en chaos...etc.
Alors, oui, cet album est un peu long et aurait pu être quelque peu allégé; oui, quelques rythmiques "jungle" ou "trip-hop" ont déjà pris un petit coup de vieux; oui, les albums qui suivent seront encore plus maitrisés... mais tout de même, avec cet album, Amon Tobin devient le premier musicien de samples virtuose de son histoire.
Bluesman
Amon-Tobin-amon_tobin_2007_04.jpg

Commenter cet article

Marion 09/05/2012 17:32


Pour ceux qui n'ont malheureusement pas pu obtenir de place pour son concert demain soir à l'Olympia (jeudi 10 mai), il fait son after show à PETIT BAIN (Paris 13) à partir de 23h, accompagné de
Lorn + guests !


C'est seulement 10e - et les résas c'est ici @ http://www.digitick.com/aftershow-d-amon-tobin-lorn-guest-concert-le-petit-bain-paris-10-mai-2012-css4-digitick-pg101-ri1240511.html

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents