Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Strictly trip hop

Strictly trip hop

L'Âge d'or du trip hop 94/99


Aim - Cold water music (1999)

Publié par Strictly-trip-hop sur 10 Décembre 2011, 15:24pm

Catégories : #UK Trip hop

00-aim--cold_water_music-a-sb.jpg

 

Tracklist

1. Intro

2. Cold water music

3. Force

4. Sail

5. Downstate

6. Ain't got time to waste

7. Fat city

8. True to hip-hop

9. Demonique

10. Tree, a rock and a cloud

11. Journey to the end of the night

12. From here to fame

 

Cold Water Music est le premier album du DJ Aim sortie en 1999.

 

Lien pour l'album : http://www.mediafire.com/?uryyx0igmdt

 

previewaim.jpg

 

Chronique

 

Ce premier album de Aim fait partie des perles du trip-hop. Les mélanges efficaces entre sons jazzy et hip-hop révèlent la puissance du bonhomme caché derrière ce nom de scène évocateur.

Quand le hip-hop est sur le devant de la scène, les cuivres et les guitares s'emparent du fond. La présence discrète de ces instruments laisse la part belle aux MCs tout en adoucissant leurs prestations. Pas de basses lourdes, de sirènes à la Archive. Dans Cold Water Music la force se trouve dans la légèreté des morceaux (" The Force ", " Ain't got Time To Waste ", " From Here To Fame "). Approche qui sera encore plus marquée dans l'album suivant, Hinterland.

A coté de ces pistes, on découvre quelques petits bijoux sans " paroles ". Moins claires et épurées que les pistes qui composeront plus tard l'album Flight 602, " Cold Water Music " et " Downstate " s'intègrent néanmoins parfaitement à ce premier essai de trip-hop. Dynamiques, guitares, violons, cuivres et pianos donnent la réplique à des rythmiques de batterie entrainantes. De son coté, " Demonique " (que l'on retrouve également dans l'album Means Of Production) amène un moment de tristesse au sein de ces 50 minutes de pur enchantement. Sans pour autant nous faire regretter son écoute, bien au contraire.

Petit bémol (personnel) pour la piste " True To hip-hop ", qui porte bien son nom. Bon morceau de hip-hop, il n'en reste pas moins que cette piste semble tomber de nulle part sur un album résolument groovy, jazzy et haut en couleurs. Comme si Andrew Turner avait conscience de cette faiblesse, les albums suivants, n'auront pas ou très peu de morceaux purement hip-hop.

Le pari est réussi. A tel point que l'expérience sera réitérée 3 ans plus tard avec Hinterland... pour notre plus grand bonheur.

Alphy

aim.jpg

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents